Publié par : Yann | 04/10/2009

Le tarot, mode d’emploi

Important : avant de procéder à votre premier tirage, lisez attentivement l’article "Avant toute chose".

Je pratique personnellement le tirage à 4 cartes, ou tirage en croix, qui a le double avantage d’être précis sans être bavard. Voici ses principes.

Après avoir formulé clairement votre question dans votre esprit et chassé toutes les pensées parasites, tirez une première carte et posez-la devant vous, sur votre gauche. Elle représente votre approche de la question. Elle indique vos atouts, les ressources dont vous disposez face à la problématique qui vous préoccupe. Bien sûr, si vous tirez les cartes pour quelqu’un d’autre (par exemple pour un ami confronté à une situation difficile), c’est cet ami qui sera représenté par cette première carte.

Tirez une deuxième carte et posez-la en face de la première, sur votre droite. C’est la carte du contexte. Elle représente le principal obstacle qui se dresse devant vous, le problème qui justifie votre inquiétude ou votre curiosité. Cette carte peut aussi représenter une personne directement concernée par votre question et dont dépend l’issue de votre problème. (A titre d’exemple, le Bateleur peut représenter un enfant, un adolescent ou un homme immature ; la Papesse, la mère ou une femme d’âge mûr ; l’Impératrice, une femme jeune ou une conquête amoureuse ; l’Empereur, le père, un supérieur hiérarchique ou une personne plus expérimentée que vous, etc.)

Tirez la troisième carte et posez-la au-dessus des deux premières. Cette troisième carte est celle de l’action ; elle montre votre attitude par rapport à la question posée, l’initiative que vous allez (ou comptez) prendre. En cas de réponse positive, elle vous donne un conseil que vous seriez fort avisé de suivre, ou bien vous prédit une intervention extérieure bénéfique.

Enfin, la quatrième carte, que vous placerez en dessous des deux premières, constitue la réponse proprement dite. C’est donc elle qu’il s’agit de prendre en compte avant tout.

Certains tarologues tirent une cinquième carte, la "carte de synthèse", qu’ils placent au centre du jeu. D’autres obtiennent cette synthèse en additionnant les valeurs des quatre premières cartes tirées et en réduisant le résultat de cette addition. Par exemple : Bateleur + Pendu + Fou + Chariot = 1 + 12 + 22 + 7 = 42 = 4+2 = 6 = la carte de l’Amoureux. Quand la synthèse correspond à une carte déjà tirée, elle met l’accent sur la carte en question. Attention : la carte de synthèse ne répond pas à votre question, elle ne donne qu’une indication générale, une tonalité d’ensemble. Personnellement, je ne lui accorde pas une grande importance, à moins que le reste du tirage ne soit particulièrement flou ou confus.

About these ads

Responses

  1. SUPER JE VAIS APRENDRE AVEC TOI


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: